Catherine Arcelon Artiste depuis 1995

Articles de catherinearcelon

    • Catherine Arcelon
    • Artiste Peintre

Citation préférée :

Bien mal acquis ne profite jamais.

  • Morceau de bois

    Plaisirs d'amour qui ne plaît à personne

    Il fredonnait le jour ne resté qu'une nuit

    Écoute le silence, je ne suis plus que toi. 

    Et sauver par la chance cela n'existe pas

    Quand il sera parti, tu seras toujours là. 

    Sur le chemin de la vie pour un morceau de bois 

    Mais si tu continues que tu marches tout droit 

    C'est ce morceau de bois qui vaudra mille fois. 

    Texte Catherine Arcelon 1995 

  • Le silence

    Le silence

    Le silence est presque entier,
    L'odeur parfois mouillé toucha les profondeurs de mon âme ,
    qu'il est possible d'exister dans ces lieux,
    ou plus rien n'est grave,
    Mes pensées sont telles,
    Je ne tourne plus la tête,je la lève très haut,
    Prenant possession et ne faire qu'un.
    Et que mon coeur de pierre fond,qu'il soit touché par ce plaisir.
    Image,imagine.
    Réel,réalité.

    L'instant d'aprés

    Volets fermés

    Catherine Arcelon 2008 

  • Le ton


    Le ton de le dire, prendre la meilleur façon de lire,,,
    Esprit critique que nous avons...
    Nous sommes ici pour quelque chose,le sens et l'explication se trouve à l'intérieur .
    Et que chaque jour soit signe et ligne d'une écriture fluide.

    Catherine Arcelon 2008 

  • L'art selon Catherine

    L'art selon Catherine

    Dpluloique l'on se souviennent
    32
    00ans nous séparent de lpremière rencontre avec la peinture. Des premières couleurs comme l'ocre rouget le colorant noir.
    D
    es tad'explications (car l'homme en à besoin !) pour expliquer lsignification des premièrpeintures préhistoriques.
    Explicationd'ailleurs aussfarfelles uneque les autres, sans jamais réellemenconnaitre l'état d'esprit de celui qui à commencé ldébud'uart international.
    Et voilla source d'unnouvelle expression qui se veloppa par de multiples genres, copiés recopiés améliomélangés imagis...
    Ifallaidonner unom à chaqunouveautés, comprendre l'originalité, classer, ordonner levartés.
    Lmusiquaccompagne l'histoire de la peinture, même plus loin encorque nous pouvons l'écrire, sanpoucela ludonnele nom de musique.
    Frottement dcailloux, claquement dmaià main ou sur le sol et objets, les premres musiques connus exprimaient lplus profond de soi, mettre un sentiment à un sonLes corps ainsi exprimeront le mouvement dbruit entenduLa musique ela dansbrut .
    A21 siècles nouépuisons les genres, noupoussons l'originalité, à perdre parfois la tête.
    Nous
     étudions ainsi les différentes personnalités de l'homme et de la conscience.
    Il
    s restent encore beaucoup de musiques à créer, mais rares quand elles arrivent, avons nous puisé les genres avons-nous dessiné tout ce qu'il fallait dessiner. Sommes-nous au débu! Tant qu'il y aura des questions, il aura de l'art. 
    Catherine Arcelon 2008

  • L'inspiration Texte de 2008

    L'inspirationL'inspiration...

    Quand vient l'inspiration, cette envie très forte de toucher ma peinture, d'utiliser mes pinceaux, ou aujourd'hui mes mains ; de fixer l'intérieur de mon ventre, de pouvoir être libre de son contenu ! 

     

    L'amour à laissé des traces puérils, de pastel, d'écritures simples, formes célestes aux idées trompeuses.

     

    La colère à laisser des traces d'exacerbation, de non sens, de désarroi, de ce qui fait ma révolte, elle sera éternelle, mais chaque toile me soulage et m'inspire pour la suivante.

     

    Un sujet, une personne, une histoire à  raconter, comme une lettre qui pourrait  toucher, mais rarement  faire réagir, qu'il me reste du temps raviverai mes façons ...

     

    Je vous écris chère évidente, je vous trouble chère patience, en gardant clandestin mes choix, mon espérance de prendre enfin le repos de mon âme.

     

    Je vous aime d'être la, d'accompagner mes routes sans m'indiquer le chemin, de ne pas confondre mon apparence et placer des mots quand je vous regarde.

     

    Chère créature, amis, amour, terre

    Je vous dois ma folie, je vous écris mon temps,

     

    Chère noire, blanche, rouge, mes couleurs sont les vôtres,

    Je lis vos états, votre apparence, j'écris les désarrois, l'impuissance

     

    Je vous dois mes courroux, mon énergie, ma méfiance,

     

    Et je mets l'abscisse d'une signature, sans en être certaine.

     

    Alors inspiration, relief de ma vie ; parcours mes idées, libère l'audacieux, reste courageuse de mon déplaisir, accompagne moi dans la finalité. 

    Catherine Arcelon 2008